Patrice Esnault 15 Janvier 2007
J'ai rencontré Jean à la présentation du Tour pour signer mon premier contrat professionnel chez SKIL en octobre 1984. J'avais été recommandé par Guy MOLLET, président du CC Wasquehal, club pour lequel je courrais en amateur, et dirigeant de la marque REYDEL sponsor de l'équipe SEM FRANCE LOIRE.

La première feuille qu'il ma donné avec mon contrat c'était une feuille verte (que j'ai toujours) sur laquelle il y avait la phrase suivante : "Plus penser que dire pour parvenir" et toute une liste de produits alimentaires INTERDITS. Chez lui le message était axé sur la diététique, très stricte sur l'alimentation, c'était un dénicheur, il prenait des coureurs un peu gros donc améliorables, avec des salaires assez bas mais avec une évolution rapide en cas de bon résultats : "la carotte". Il donnait la chance aux laissés pour compte, il préférait voir ces coureurs courir que s'entrainer. Mon souvenir de Jean : un directeur sportif à part, peu de discours, mais les bons mots, quelqu'un de juste, et qui aurait encore sa place dans le cyclisme de demain.

Partager
©jeandegribaldy.com 2006-2017 © May not be reproduced without written permission
postmaster@jeandegribaldy.com