Christian de Gribaldy 9 août 2007
Si on devait le définir en un mot c’est sans nul doute le charisme qui émanait de lui qui me viendrait à l’esprit. Il était attentionné, plein d’humour avec ses proches, sa famille, ses coureurs, les artistes, les chanteurs et les amis sincères.

Il était extrêmement brillant, et multiples étaient les facettes de ses connaissances. Sa grande passion fut évidemment « le vélo ». Il courut comme pro de 1946 à 1954 ; son grand exploit fut de passer en tête devant BARTALI (futur vainqueur et roi de la montagne dans le tour 48) dans le col de la Forclaz : 2 coureurs seulement avaient réussi à gravir ce géant à bicyclette ; les autres étaient montés à pied. Il termina 4ème de l’étape de LAUSANNE, des concurrents étant revenus sur le plat. Son grand exploit de directeur sportif fut d’aller avec son avion à CARRICK ON SUIR le pays de Sean KELLY, afin de faire signer à ce dernier un contrat de professionnel ; Sean, d’abord réticent, finit par accepter.

Son autre passion était le football ; il connaissait Raymond KOPA et Just FONTAINE, Jean-Pierre PAPIN. Il a même été sponsor du Besançon-Racing-Club durant un an. Passion aussi pour les courses de F1 où il était l’ami des plus grands (Jacky ICKS, Henri PESCAROLO, Jacky STEWART, Jean-Pierre BELTOISE, Guy LIGIER, Guy FREQUELIN). Quand il parlait des coureurs de son équipe, c’était un jaillissement de propos dithyrambiques. Il savait les transcender. Nul mieux que lui n’avait les mots justes pour obtenir la quintessence de leur art.

J’ai revu d’anciens coursiers aux « RETROUVAILLES » de Paulo CINQUIN ; tous m’ont dit qu’ils parlaient au moins une fois par jour de « Jean » : TINAZZI, BEUCHERIE, KAIKINGER, MICHAUD, LAURENT, GUTTIEREZ, D’ALL ARMELINA, Dominique GARDE et bien sûr Sean KELLY qui fut sa plus grande réussite dans la carrière de Directeur Sportif de mon père. N’oublions pas Joaquim AGOSTINHO qui mourut stupidement renversé par un chien lors d’une arrivée de course au Portugal, alors qu’il portait encore le maillot de leader dans sa 40ème année.

Si mon père connut de multiples vedettes dans ses équipes pros, il créa parallèlement nombre de Clubs amateur (Montbéliard, Dole). Le plus prestigieux est l’Amicale Cycliste Bisontine (PERRET, FAIVRE, ROCHAT, DECRION entre autre passèrent professionnels) qui perdure depuis 1964, avec Monsieur SELTIER, Président, et, actuellement drivée de main de maître par Pascal ORLANDI, Denis BORDENER et Pierre-Yves BORDY.

Mon père était, entre autre, l’ami de Bernard TAPIE, Edgar FAURE, REGINE, NICOLETTA, Bernard FRESSON, Jacques DUHAMEL, René FALLET, Jacques BREL, Jean-Marie RIVIERE, Félix LEVITAN, Jacques GODET, Fausto COPPI, Hugo KOBLET, Jean STABLINSKI, Jacques ANQUETIL, Raymond POULIDOR, Bernard THEVENET, bien sûr, qui courut sous les couleurs rouge et blanche de RAVIS de GRIBALDY, Bernard HINAULT, Laurent FIGNON, Greg LEMOND, Raphaël GEMINIANI (directeur sportif chez HOOVER) Brick SHOTTE (directeur sportif plusieurs années dans le team de GRIBALDY) Antoine BLONDIN, Pierre CHANY, Robert CHAPATTE, Michel AUDIARD, Tino ROSSI, André LEDUC, Alain BOUVETTE (dentiste des artistes et acteur lui même), BISILLIAT et RIOLFO (les inséparables) et Marcel AMONT qui nous prêta une grosse somme afin de reconstruire le magasin suite à l’incendie du précédent dans lequel périt mon oncle Robert BABBIT en 1962. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive.
D’autre part, mon père côtoyait le tout Besançon ; c’étaient des clients de notre commerce, qui était géré de façon magistrale, mais avec beaucoup de convivialité, par ma mère.

Je tiens à remercier chaleureusement Claudine et Claude DOMERGUE qui furent dévoués à l’extrême dans tous les déplacements d’ « AIR FRANCHE-COMTE » à l’époque où mon père possédait cette compagnie qui existe toujours. : Johnny HALLYDAY, Sylvie VARTAN, Michel SARDOU, CARLOS, Le Baron BEACH (Bic), Jean CARMET, Jean ROCHEFORT, Catherine DENEUVE, Annie GIRARDOT, mais également Eddy MERCKX, GODEFROOT, et bien sûr les coureurs de notre équipe ; tous ont volé sur nos bimoteurs.

Veuillez, chers lecteurs, agréer l’expression de mes sentiments les plus sportifs.


Partager
©jeandegribaldy.com 2006-2017 © May not be reproduced without written permission
postmaster@jeandegribaldy.com