René Grelin 4 mai 2008
J'ai fait la connaissance de Jean de Gribaldy quand je suis entré au club de Dole, dirigé par Monsieur Pelletier. Jean de Gribaldy sponsorisait beaucoup de clubs et de coureurs. C'est lui qui me lança dans le cyclisme comme un grand nombre de jeunes coureurs de toutes les régions. Très à cheval sur la qualité de la préparation, de la nourriture, du matériel, Jean aimait particulièrement les défis.

Je me souviens de sa famille, sa femme, sa belle sœur, ses nièces, son fils, nous étions toujours chez lui quand nous étions de passage à Besançon. Nous y étions toujours bien accueillis. Et puis son équipe dirigeante, le gros Maumau, Marion, l'immense Carbillet sans oublier ses masseurs, le cannois Gino qui ne pouvait nous masser sans raconter des blagues. Ou encore l’Italien que nous avions baptisé Masse Molo.


Toujours souriant, Jean de Gribaldy avait en permanence des anecdotes savoureuses à raconter. Que ce soit avec les sportifs ou avec les artistes, il était toujours en mouvement. Oui, avec Jean de Gribaldy, c'était toujours un peu folklorique, mais en vérité, tout n'était que bonne humeur, amitié, convivialité, aventure, que de très bons souvenirs. C'était un très grand Monsieur. Il aura marqué le cyclisme et sa disparition a laissé un grand vide dans le cyclisme régional, national et mondial.


Ci-dessus, René Grelin, amateur, en 1965

1969:Frimatic - Viva - De Gribaldy (France)
1969:Tigra (Suisse)
1970:Frimatic - De Gribaldy (France)
1970:Ovaphil - Bonanza (Suisse)
1971:Fagor - Mercier (France)
1972:Gan - Mercier (France)
1973:Möbel Märki - Bonanza (Suisse)
1973:Gan - Mercier (France)
1974:Gan - Mercier (France)
1975:U.N.C.P. (France)

NB : René Grelin vit en Côte d’Ivoire depuis 1983, où il fabrique des savons de beauté, contre le paludisme ou encore une version destinée à la récupération des sportifs. Il y a longtemps entraîné l'équipe nationale puis l'équipe Abinader. René m’a confié que la situation économique est si mauvaise qu’il préfère pour le moment ne pas s'occuper de cyclisme, jusqu'a ce qu'il y ait une amélioration.




Partager
©jeandegribaldy.com 2006-2017 © May not be reproduced without written permission
postmaster@jeandegribaldy.com